Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Villeneuve-d’Ascq : la ligne SNCF Ascq-Orchies a-t-elle encore sa raison d’être?

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 56
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Villeneuve-d’Ascq : la ligne SNCF Ascq-Orchies a-t-elle encore sa raison d’être?

Message par choupi91 le Lun 2 Fév 2015 - 8:36

http://www.lavoixdunord.fr/region/villeneuve-d-ascq-la-ligne-sncf-ascq-orchies-a-t-elle-ia28b50427n2636500

Sollicitée par des élus d’opposition de Cysoing, la Région a pris l’initiative d’organiser une réunion avec la SNCF, Réseau ferré de France, et les maires de toutes les communes traversées par cette ligne électrifiée vieillissante. Peu fréquentée, très coûteuse, elle est de plus en plus sur la sellette.




Conseillers municipaux de Cysoing, Patrick et Bernard Olivier sont de fervents défenseurs de la ligne qui relie Orchies à Ascq, et qui est susceptible de s’arrêter à Nomain, Genech, Cobrieux, Cysoing, Bouvines, Anstaing et Tressin. Pour ces élus d’opposition, en y faisant circuler plus de trains, la SNCF, qui décide avec la Région du cadencement et des arrêts des TER, contribuerait à résorber les bouchons en Pévèle-Mélantois. Ces élus d’opposition ont sensibilisé à ce dossier les écologistes Dominique Plancke, vice-président du conseil régional en charge des transports, et Myriam Cau. son homologue chargée du développement durable.

La ligne coûte 630 000 € par an à la SNCF

Ces derniers ont initié une réunion le 19 janvier. Or, lors de cette rencontre, la SNCF a livré un chiffre implacable : la ligne Ascq-Orchies, lui coûte chaque année 630 000 €, pour quelques usagers chaque jour. De l’avis des maires des communes desservies, ils sont de moins en moins nombreux, à chaque arrêt. Même pas sûr qu’il faille deux mains pour les compter.
« Cette ligne est outrageusement déficitaire », s’indigne Yves Olivier, le maire de Genech. Lui-même se souvient l’avoir empruntée il y a plusieurs décennies de ça, du temps où elle allait jusqu’à Lille, pour aller au lycée à Haubourdin. Aujourd’hui, on est bien loin des micheline pleines à craquer qui emmenaient les cheminots à Hellemmes et les ouvriers à Fives Cail. « Ni les élèves de Charlotte-Perriand ni ceux de l’Institut agricole ne prennent le train », assure Yves Olivier, qui croit beaucoup plus, pour faciliter le quotidien de ces administrés, dans le projet de ligne de bus aménagée le long de l’A23.
Un projet à… 35 millions d’euros. « Aménager la voie ferrée entre Orchies et Ascq pour y faire circuler plus de trains, et la prolonger jusqu’à Pont-de-Bois coûterait beaucoup moins cher », rétorque le Cysonien Patrick Olivier. Il faudrait quand même parler en millions d’euros, répond-t-on du côté du rail. « De toute façon, pour Réseau ferré de France, le moindre chantier coûte toujours au bas mot un million d’euros », soupire Dominique Plancke.
Au sortir de cette réunion, il a été décidé qu’une étude sur l’offre de transports en commun dans ce secteur sera menée par le SMIRT (syndicat mixte intermodal régional des transports, voir ci-dessous). « À quoi bon faire encore une étude ? ». Le maire de Tressin a beau être un fervent défenseur du service public, il se demande s’il ne faudrait pas, sans attendre, faire de cette voie, une trame verte, pour cavaliers, piétons et cyclistes. Le SMIRT rendra ses conclusions en juin. Mais les partenaires sont pessimistes sur la pérennité de la ligne, en l’état.

Deux trains le matin, un le soir

En direction d’Ascq, deux trains partent tous les jours de la semaine, au départ d’Orchies, à 5 h 54 et 7 h 47. Mais seul le premier s’arrête à Nomain, Genech, Cobrieux, Cysoing, Bouvines, Anstaing et Tressin. Le deuxième ne fait escale qu’à Genech, Cysoing et Tressin. Problème : le premier train arrive trop tard à Ascq pour que les voyageurs aient le temps d’attraper celui qui file vers Lille-Flandres.
Mais à partir de vendredi, et l’application de la nouvelle grille horaire, ce sera possible. En revanche, le premier train passera plus tôt. Ces deux trains du matin iront un peu plus vite. Une goutte d’eau : les voyageurs au départ d’Orchies gagneront une ou trois minutes de trajet.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018 - 9:58