Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Google Glass dans les TGV : La SNCF et d'autres entreprises françaises s'intéressent aux lunettes connectées

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Google Glass dans les TGV : La SNCF et d'autres entreprises françaises s'intéressent aux lunettes connectées

Message par choupi91 le Jeu 23 Oct 2014 - 8:20

http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/23/google-glass-tgv-sncf-idtgv-entreprises-lunettes-connectes_n_6028668.html



Les passagers du train iDTGV Paris - Béziers vont avoir une surprise ce jeudi 23 octobre: les agents qui contrôleront leurs billets à l’embarquement seront équipés de Google Glass. Une première pour la filiale de la SNCF qui, comme d’autres entreprises françaises, s’intéresse aux lunettes connectées et à l'attrait du public pour ces dernières.
Sur le quai de la gare de Lyon ce jeudi midi, 6 contrôleurs scanneront les billets des voyageurs du train iDTGV n°2923 avec leurs assistants personnels. Jusque-là rien ne change. Mais une fois le billet scanné, les informations sur le passager apparaîtront sur les Google Glass des agents: une coche verte si le billet est valide, une croix rouge en cas de problème.
Les contrôleurs verront aussi s’afficher dans le coin supérieur droit de leurs lunettes, le nom de l’usager, son numéro de siège et une petite indication spéciale si c’est son anniversaire par exemple. Pour cela, une application spéciale a été développée.

Proposé par AXA

Un clic pour un projet solidaire
Un vote, un clic, un geste de solidarité ! Il ne manque plus que votre soutien pour qu’ils réalisent leur projet avec un vote sur partagerproteger.axa.fr

Un test pour l’image?
Près 500 passagers se retrouveront face à ces contrôleurs 2.0 et leurs drôles de lunettes ce jeudi. Mais pour vivre cette expérience à nouveau, il faudra attendre: “Cette opération est un test, rappelle iDTGV. Ce nouveau dispositif ne sera pas déployé tout de suite.” Voire jamais.
Chez iDTGV, perçu comme “le laboratoire de la SNCF”, ce test est présenté comme une façon de changer la relation client dans le futur. La SNCF étudie en effet différents usages autour des lunettes Google comme le montre par exemple cette vidéo sur l’assistance client.
Mais utiliser les Google Glass, c’est également une façon de travailler l’image jeune et innovante de la filiale.
iDTGV s’est fait remarquer à ses débuts avec ses billets électroniques, ses ambiances Zen et Zap ou ses services à bord comme la location de DVDs, mais la société s’apprête à fêter ces 10 ans en décembre. Alors une expérience - en présence de la presse - avec l’innovation Google du moment, c’est aussi une bonne opération de communication.
D’autres essais du côté des assurances
Toutefois, la SNCF est loin d’être la seule entreprise à s’intéresser aux Google Glass.
Dernièrement, la Caisse d’épargne a présenté une application pour assister, en temps réel, ses assurés auto après un sinistre.
La banque-assurance en prépare une autre pour traiter les dégâts des eaux. Seul bémol: il lui faut attendre que les Google Glass arrivent en France et surtout commencent à équiper le grand public… et cela n’est pas encore pour demain.
La date de commercialisation des Google Glass reste en effet nébuleuse. Après une version de test pour quelques privilégiés et une vente d’une journée en avril, Google teste la vente au public dans quelques centres optiques américains.
La vente au grand public se fait donc au compte goutte, uniquement aux Etats-Unis, et il faut toujours débourser 1500 dollars pour une version bêta.
Rien n’a encore été annoncé pour la France, mais Google entre déjà en contact avec de grandes entreprises françaises pour leur proposer de tester les fameuses lunettes et de développer des applications.
Le géant du Web a notamment contacté BNP Paribas et son laboratoire, le Cardif Lab’. Depuis plusieurs mois, les salariés peuvent tester quatre paires de lunettes et chercher des applications concrètes. Première piste dans le domaine de l’assurance: alerter les automobilistes portant les lunettes lorsqu'ils s’endorment au volant. En France, on n’a pas encore de lunettes, mais on a des idées et une bonne façon de faire parler de son entreprise.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 16:17