Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

La grande vitesse aux portes de Strasbourg

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 56
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

La grande vitesse aux portes de Strasbourg

Message par choupi91 le Mer 1 Avr 2015 - 11:51

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2015/04/01/la-grande-vitesse-aux-portes-de-strasbourg

www.republicain-lorrain.fr/images/A5475146-5457-4667-B173-3F150FF9114E/LRL_v0_13/la-soudure-des-rails-du-second-troncon-de-106-km-a-ete-effectuee-hier-a-vendenheim-en-presence-de-guillaume-pepy-president-du-directoire-de-la-sncf-photo-pascal-brocard.jpg" target="_blank" rel="nofollow">La soudure des rails du second tronçon de 106 km a été effectuée hier à Vendenheim, en présence de Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF. Photo Pascal BROCARD 

Ultime soudure hier de la seconde phase de la ligne à grande vitesse, qui placera dans un an Strasbourg à 1h48 de Paris. Le bénéfice pour la Lorraine est moindre. Mais les engagements sont tenus.


La région Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne n’a pas encore de nom mais elle a déjà un symbole : la ligne à grande vitesse dont la soudure des rails de la seconde phase s’est achevée hier à Vendenheim, dans le Bas-Rhin, aux portes de Strasbourg. « La colonne vertébrale de la grande région », a osé Patrick Hatzig, vice-président du conseil régional de Lorraine. Philippe Richert, président de la région Alsace et candidat UMP déclaré au même poste pour l’Alca, n’a pas démenti, même s’il rappelle que « la LGV est un projet plus ancien ».
La mise en scène de l’ultime soudure a été perturbée par des vents de 100 km/h. Hier à 10h, les pompiers n’ont pas donné l’autorisation d’utiliser la belle structure montée pour accueillir les convives en contrebas de la ligne. Tout le monde a été rapatrié en urgence dans la salle des fêtes de la commune voisine d’Eckwersheim. L’essentiel des travaux de cette ligne de 106 km entre Baudrecourt en Moselle, où s’est arrêtée la première tranche de la LGV en 2007, et Vendenheim est désormais réalisé pour un coût global de 2,1 milliards d’euros. Les tests statiques puis dynamiques vont débuter sur la ligne pour une mise en service au printemps 2016. A cette date, Strasbourg sera à 1h48 de Paris, soit une demi-heure de gagnée et à 1h10 de Reims. Et la Lorraine, financeur important, que va-t-elle gagner dans cette opération ? « Déjà la satisfaction d’avoir tenu nos engagements, cet état d’esprit est fondateur de la grande région qui s’annonce », relève Patrick Hatzig. Des voix s’étaient en effet levées au terme de la première phase contre une poursuite des travaux qui, selon les esprits chagrins, bénéficiaient essentiellement à Strasbourg.

Nouvelles hausses de tarifs

Au-delà de la satisfaction, non négligeable, de la promesse tenue, le bénéfice de la Lorraine est essentiellement de se situer dans une nouvelle liaison entre Strasbourg et Luxembourg, dont l’importance vitale a été relevée hier par Roland Ries, maire de la capitale alsacienne. Un autre bénéfice pour la Lorraine est… de ne rien perdre. En effet, toutes les dessertes sont maintenues à Bar-le-Duc, Epinal, Remiremont, Lunéville et Sarrebourg. La 2e phase aura également pour vertu de libérer les lignes classiques dont celle entre Sarrebourg et Metz, où les liaisons TER pourront être intensifiées. « La grande vitesse se paie », a martelé hier Guillaume Pepy, président de la SNCF
Après la mise en service de la deuxième phase de la LGV Est, de nouvelles hausses de tarif seront annoncées pour la liaison entre Paris et Strasbourg. On ne passe pas impunément de 2h20 à 1h48. Cette hausse vaudra-t-elle pour les clients lorrains qui se rendent à Paris et pour lesquels le temps de voyage ne changera pas ? « Normalement il n’y a aucune raison, mais il faut encore attendre pour pouvoir l’affirmer », a évasivement répondu Guillaume Pepy.

Tags : #trains #france


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Dim 24 Juin 2018 - 22:44