Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

SNCF : la ligne 4 menacée par la Cour des comptes ?

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 56
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

SNCF : la ligne 4 menacée par la Cour des comptes ?

Message par choupi91 le Sam 7 Fév 2015 - 18:37

http://www.lest-eclair.fr/societe/sncf-la-ligne-4-menacee-par-la-cour-des-comptes-ia0b0n342375#.VNZa8da8qT4.twitter

Les Sages recommandent de supprimer des trains de nuit et des trains Intercités. La ligne Paris-Troyes pourrait être concernée pour le nombre de trains quotidiens.


Une nouvelle réunion du Comité local d’animation et de développement du transport régional (Clad) a lieu ce matin en mairie de Troyes. Au programme, le projet d’électrification de la ligne 4 entre Gretz (Seine-et-Marne) et Troyes, la qualité du service et le retard de la livraison des trains Regiolis. Un autre sujet vient s’ajouter à cet ordre du jour depuis la publication par la Cour des comptes d’un rapport suggérant de supprimer des trains de nuit et des trains Intercités. Les Sages mettent notamment le doigt sur les lignes déficitaires qui nécessitent des ponctions financières sur les lignes à grande vitesse.

Le massacre des TET

Selon la Cour des comptes, le déficit des Trains d’équilibre du territoire (TET) s’est élevé en 2014 à 309 millions d’euros contre 210 millions en 2011. «  Un déficit d’exploitation des TET qui va représenter un poids de moins en moins supportable pour la SNCF  », souligne-t-elle. Face à ce constat, Pierre Mathieu, vice-président du conseil régional, en charge des transports, fait remarquer que les transports ont toujours bénéficié de contributions publiques. «  Mais ce qui se prépare, c’est ni plus ni moins une forme de convergence vers le retrait, pour ne pas dire le massacre des TET. Toutes les lignes sont dans l’œil du cyclone, y compris la ligne 4  », confie l’élu communiste, cosignataire d’un appel national pour dénoncer, à travers la loi Macron, «  la mort du train et du service public  ».

Sept allers-retours ?

Dans son rapport, la Cour des comptes recommande d’avoir recours à des bus sur les lignes les moins fréquentées. Elle évoque par ailleurs la question du matériel vieillissant qui, selon elle, ne pourra être réglée que lorsque le champ d’action des TET sera précisément défini. C’est dire si la ligne 4 est concernée par ses conclusions.
D’autant plus, poursuit Pierre Mathieu, que des projets très inquiétants se trouvent dans le fond des tiroirs de la SNCF. «  Rien d’officiel évidemment, mais il serait question de passer de trente-cinq à vingt lignes TET au plan national. Et puis va se poser la question du service sur les lignes. Ainsi, il semble que la ligne 4 devrait rester sous responsabilité de l’État, mais sans garantie sur le service et le rythme des dessertes. De toute façon, avec huit rames Regiolis annoncées, on ne peut pas assurer treize allers-retours  », lance l’élu régional qui évoque même, parmi les rumeurs, «  un scénario à seulement sept allers-retours sur cette ligne 4 ».
Faudra-t-il une nouvelle fois que les collectivités, et singulièrement la Région, mettent la main à la poche pour financer ce que l’État ou la SNCF ne veulent plus financer ? «  L’idée de transférer les TET vers les TER n’est pas nouvelle  », rappelle Pierre Mathieu. Une première tentative avait échoué face à une levée de boucliers des élus locaux.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018 - 9:21