Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

La SNCF renforce la mobilité

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

La SNCF renforce la mobilité

Message par choupi91 le Sam 24 Jan 2015 - 18:47

http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/24/2035638-la-sncf-renforce-la-mobilite.html


Un effort particulier va être porté sur les TER./photo DDM Nedir Debbiche


«J'ai mon train, et il arrive à l'heure». Tels sont, résumés en une phrase, les engagements pris par le nouveau patron régional du réseau mobilité de la SNCF. «J'y crois» a ajouté Jacques Rascol, qui auparavant était DRH de la branche SNCF Voyages avant de succéder, le 1er octobre dernier, à Bruno de Monvallier.
Hier, Jacques Rascol, originaire d'Albi, et Pierre Boutier, directeur régional réseau, ont décliné les objectifs de la SNCF sur la région Midi-Pyrénées.
Pour que les 400 trains, dont 380 TER, qui circulent chaque jour sur le réseau SNCF de la région arrivent à l'heure, d'importants investissements vont être réalisés, à la fois pour assurer la sécurité, maintenir et accélérer la modernisation de ce réseau.
«Entre 2015 et 2020, 300 millions d'euros vont être consacrés à la rénovation de la totalité de la ligne Toulouse-Tarbes» a indiqué M. Boutier.
Le nœud ferroviaire de Matabiau, par où transitent de nombreux trains, sera modernisé, notamment dans la perspective d'une hausse du trafic ces prochaines années. «Par ailleurs, a-t-il ajouté, 35 millions d'euros vont être consacrés cette année à la maintenance, avec des travaux renforcés sur les lignes régionales comme Toulouse-St-Sulpice, Toulouse-Auch, la ligne de l'Ariège, mais aussi sur des axes structurants comme la ligne POLT et Toulouse-Tarbes».
L'effort de la SNCF en matière de rénovation des voies, des aiguillages, nécessaire pour assurer la régularité des trains, s'accompagne aussi d'une amélioration du confort des usagers.

Nouvelles rames

Jacques Rascol a rappelé que sept rames Regiolis avaient été livrées sur les 25 commandées par le conseil régional Midi-Pyrénées pour un montant global de 184 millions d'euros.
Ces rames nouvelles génération, qui consomment moins, ont été conçues pour être facilement accessibles. Un seul étage, pas de marche, un code couleur pour les mal-voyants et une prise électrique pour deux sièges.
Outre la sécurité aux abords des voies, un enjeu important pour la SNCF, de nouveaux services vont être proposés cette année aux usagers.

Nouveaux services

En février, un service de vocalisation permettant d'informer le voyageur sur les quatre prochains trains ou cars TER au départ d'une gare de Midi-Pyrénées sera opérationnel.
Depuis un simple appel téléphonique (0 800 31 31), l'usager pourra recevoir une information en temps réel sur les horaires d'arrivée des trains (TER) dans la gare. Au mois de mars, les usagers des trains pourront utiliser leur smartphone, via une application à télécharger, pour acheter et composter les billets. C'est, d'une certaine façon, ce qui est aujourd'hui pratiqué dans les aéroports. C'est la carte pastel sur smartphone.
La SNCF va également mettre en œuvre une application mobile de géolocalisation des autocars en temps réel. Une fois téléchargée, elle permettra de situer la situation géographique des autocars. Des expérimentations sont actuellement en cours plusieurs lignes en Midi-Pyrénées : quatre lignes autocars TER (Toulouse-Ax-les-Thermes/Castelsarrasin-Agen/Montauban-Cahors et Tarbes-Pau) et du deux autres lignes (Auch-Agen et Lourdes-Cauterets-Barèges).


La LGV avance

Les trois enquêtes d'utilité publiques concernant la réalisation de la ligne Bordeaux-Toulouse, les deux aménagements au sud de Bordeaux et au nord de Toulouse sont achevées. Les commissaires enquêteurs s'apprêtent à remettre leurs procès-verbaux. Un délai de 18 mois, au maximum, est prévu avant la déclaration d'utilité publique (DUP) qui pourrait intervenir cette année. Reste à trouver les financements (9 milliards d'euros) afin de lancer les travaux.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 23:11