Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Libourne : craintes sur la desserte TGV pour 2017-2027

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 56
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Libourne : craintes sur la desserte TGV pour 2017-2027

Message par choupi91 le Ven 16 Jan 2015 - 11:11

http://www.sudouest.fr/2015/01/16/craintes-sur-la-desserte-tgv-pour-2017-2027-1798770-2780.php

La ville veut s’assurer que la mise en place de la LGV, dans deux ans, ne bouleversera pas la desserte TGV la décennie suivante.

Une convention, signée en 2010, assure le maintien des TGV à Libourne. © Photo
archives stéphane klein


Philippe Buisson a lâché son inquiétude en fin d'année dernière. Il y aurait donc, a priori, une « crainte sur la desserte de TGV » à Libourne, angoisse le maire de la ville et président de la communauté d'agglomération du Libournais qui sait combien c'est un atout sur le territoire. Avec une dizaine de trains à grande vitesse au quotidien, la bastide girondine se trouve actuellement à 2 h 30 de Paris et moins d'heure d'Angoulême.
Publicité

« La SNCF n'a pas signé »

Mais l'ouverture prévue de la LGV en 2017 mettra-t-elle en péril la desserte ou sa fréquence pour les années suivantes ? En 2010, une convention a été conclue avec l'État et RFF (Réseau ferré de France). Un accord qui garantit la desserte en TGV de cinq gares qui ne se situent pas directement sur le tracé de la ligne à grande vitesse : les stations du Futuroscope, de Poitiers, Angoulême, Châtellerault et donc Libourne. Mais selon Philippe Buisson, « la SNCF n'a pas signé la convention ». Rien ne l'engagerait, du coup.
Depuis quelques semaines, le maire veut s'assurer que les TGV continueront de circuler et en nombre. Il y a un peu plus d'une semaine, il a rencontré un conseiller spécial du ministère des Transports. « Le ministre a adressé un courrier à la SNCF pour que soit respectée la continuité de la desserte entre 2017 et 2027, explique l'élu. La SNCF doit faire des propositions de trains, cette année, tant en horaires qu'en nombre de trains. » L'entreprise ferroviaire doit effectivement établir des « sillons » avant la fin de l'année. La pression monte…
Du côté de la SNCF, tout étant en préparation de cette programmation, plutôt vitale pour le territoire, rien ne filtre. « Nous ne pouvons rien dire sur ce qui se passera au-delà de 2017. C'est aujourd'hui, seulement, qu'on travaille sur cette année », explique-t-on au service communication de la direction régionale.

« Un service de qualité »

Impossible pour autant d'imaginer la fin des TGV à Libourne pour les années 2020. La convention prévoit « le maintien d'un service de qualité », assurait, récemment, le directeur du projet LGV SEA (Sud Europe Atlantique), Christophe Huau, interrogé par « La Nouvelle République », au sujet de la gare de Châtellerault, se retrouvant dans la même situation que celle de Libourne. Reste à savoir combien de TGV feront halte ces prochaines années dans la cité sous-préfecture girondine. Un minimum d'arrêts garantis devrait être normalement programmé… lorsque la LGV sera mise en service. Et tout sera ensuite assujetti aux besoins économiques du territoire.
« Cette desserte est aussi un intérêt pour la mairie de Bordeaux qui m'a assuré de son soutien », indiquait, pour sa part, Philippe Buisson, fin décembre dernier, quelques jours après une rencontre avec Alain Juppé.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Dim 24 Juin 2018 - 22:45