Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Lot-et-Garonne : la LGV en quatre questions

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Lot-et-Garonne : la LGV en quatre questions

Message par choupi91 le Mar 18 Nov 2014 - 14:40

http://www.sudouest.fr/2014/11/18/lot-et-garonne-la-lgv-en-quatre-questions-1739872-3603.php

L'option retenu par Réseau Ferré de France, et qui figure dans le dossier de l'enquête publique, est le tracé H228. Ici, la LGV empruntera un tunnel sous Moirax puis ressort sur un viaduc de 11 m de haut long de 540 m face au bourg de Layrac. Le H228 compte également deux ponts de 100 m chacun pour franchir le Gers. Avec le H228, ce sont six entreprises anéanties soit 37 emplois, 25 habitations détruites et donc 59 résidants à reloger.

Les opposants au projet de la LGV se mobilisent régulièrement dans le département© Photo photos archives "Sud Ouest"

 

Quels sont les tracés alternatifs proposés ?

Dans un premier temps, la commune de Layrac et l'Agglomération d'Agen ont proposé le H228 bis: un tracé passant toujours sous un tunnel à Moirax pour ressortir à Layrac mais au Sud de la Garonne et au Nord de l'A62 et du Gers. Le viaduc prévu est long de 800 m mais impactera moins le bourg de Layrac. Résultat estimé : cinq entreprises préservées soit 30 emplois, 80 % des habitations préservées et 12 habitations détruites. Seul hic : cette alternative obligerait la LGV a réduire sa vitesse sur quelques kilomètres de 320 km/h à 270 km/h. Un écueil qui le rend «irrecevable» aux yeux de RFF.

Un nouveau tracé alternatif, le H228 ter a été proposé par Layrac et l'Agglo d'Agen, voté en Conseil municipal de Layrac et présenté ce soir aux habitants. Cette proposition ferait passer la ligne encore plus au Nord de Layrac et au Nord de l'A62, tout en empruntant au niveau de Layrac le tracé de l'autoroute sur une longueur d'un kilomètre environ. Elle nécessiterait donc de légèrement dévier l'A62 vers le Sud. Son point fort  : ce tracé répond aux exigences de RFF, notamment en terme de vitesse, puis que le train n'aurait pas de courbe à emprunter et pourrait donc maintenir les 320 km/h. Parallèlement, le H228 ter n'obligerait pas, contrairement au H228, d'enjamber par deux fois le Gers. Seul hic, son coût: 20 millions d'euros supplémentaires par rapport au H228.

Le projet H228 et le projet alternatif présenté par la commune de Layrac© Photo Mairie de Layrac


Que va-t-il se passer dans les prochains mois ?

Rappelons que les débats publics sur les projets Bordeaux-Toulouse puis Bordeaux-Espagne remontent à 2005-2006. En 2009-2013 a été lancée l'étude des tracés. Fin juin 2013 s'est réunie la commission Mobilité 21 demandant un projet conduit dans les meilleurs délais. Le 23 octobre 2013, le ministre des Transports arrête le choix de tracé pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne. Le 14 octobre 2014, l'enquête publique est lancée et se poursuit jusqu'au 8 décembre.

De 2015 à 2017, le choix de la maîtrise d'ouvrage doit être arrêté, et doivent s'ouvrir les discussions sur le financement.
2018, c'est le lancement des travaux Bordeaux-Toulouse. 2024, c'est la mise en service de cette même ligne.

Le projet LGV en quelques chiffres

Le coût global du projet, valeur 2013, est évalué à 9,5 milliards d'euros, dont 8,3 pour les lignes nouvelles.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 22:46