Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Catastrophe ferroviaire de Brétigny : "Des dérives et désordres dans l'organisation"

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Catastrophe ferroviaire de Brétigny : "Des dérives et désordres dans l'organisation"

Message par choupi91 le Sam 25 Oct 2014 - 9:54

http://www.sudouest.fr/2014/10/25/catastrophe-ferroviaire-de-bretigny-des-derives-et-desordres-dans-l-organisation-1716242-4755.php

Selon un rapport réalisé à la demande du CHSCT, l'accident, qui avait provoqué la mort de sept personnes, est avant tout dû à "un dysfonctionnement organisationnel"

Sept personnes ont trouvé la mort dans l'accident ferroviaire de Brétigny, en juillet 2013 © Photo
archives AFP KENZO TRIBOUILLARD


"L'accident du 12 juillet 2013 est avant tout le résultat d'un dysfonctionnement organisationnel", selon un rapport réalisé à la demande du CHSCT, afin d'identifier les causes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (région parisienne), qui avait provoqué la mort de sept personnes.
Le rapport précise que la catastrophe ferroviaire  "a brutalement concrétisé des insuffisances en matière de prévention des risques qui résultaient de dérives et de désordres plus anciens dans l'organisation du travail, dans ses modes d'encadrement, de pilotage autant que dans les moyens mis en oeuvre".
"Ces dérives et ses désordres se sont amplifiés dans le temps sans que des mesures correctives à la hauteur des enjeux aient été prises", ajoute le rapport.

Un réseau vieillissant

Le cabinet Aptéis a remis vendredi ce rapport, qui n'est pas un document judiciaire, au CHSCT de l'établissement infrapôle sud-ouest francilien, dont dépend Brétigny-sur-Orge. Il pointe du doigt, entre autres, une "banalisation du travail dans l'urgence", qui résulte du "retard de maintenance" d'un réseau vieillissant, et de la "réduction de l'effectif compétent", les personnes recrutées ayant besoin d'être formées.
"A Brétigny comme ailleurs, la décennie des années 2000 a vu sur le terrain s'opérer de nombreuses fusions et réorganisations qui se sont accompagnées de drastiques réductions de moyens, matériels et humains", est-il encore écrit, avec, sur ce secteur, une situation aggravée par "des circulations importantes".
Les experts recommandent de "refonder l'organisation de la maintenance sur des bases fiables", afin de "rompre avec la culture de l'urgence", mais aussi de "remédier au sous-effectif chronique et au déficit de compétences", et "favoriser la mise en place d'une organisation tournée vers la sécurité".
D'autres recommandations sont émises, comme réduire la pénibilité, et notamment le travail de nuit. Selon les experts, limiter la fréquence des trains sur certaines plages horaires pourrait permettre d'effectuer de jour certaines opérations de contrôle sur les voies.
Certaines pièces de la voie devraient être remplacées avant d'atteindre l'âge de 25 ans, les tournées visuelles de surveillance devraient être renforcées, et les tournées mécanisées, mieux utilisées, préconisent-ils encore.
RFF et la SNCF ont confirmé l'existence de ce rapport, mais n'ont pas souhaité le commenter.
Début juillet, un rapport d'experts judiciaires avait sévèrement mis en cause les règles de maintenance, et relevé "de très nombreuses lacunes" dans le suivi et la traçabilité des opérations sur ce site.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 13:10