Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Pour le Wifi dans les trains, il faudra patienter

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Pour le Wifi dans les trains, il faudra patienter

Message par choupi91 le Mer 22 Oct 2014 - 10:12

http://www.sudouest.fr/2014/10/22/pour-le-wifi-dans-les-trains-il-faudra-patienter-1712629-4755.php

Secrétaire d'Etat en charge du Numérique, Axelle Lemaire souhaiterait voir les trains connectés en Wifi. Un vœu qui a peu de chance d'être exaucé 

Le Thalys est l'un des seuls trains à proposer du Wifi aujourd'hui.

Aujourd'hui, pour se connecter à internet dans un train, il est nécessaire de bénéficier une connexion 3G ou 4G sur votre terminal. Seuls quelques trains proposent un service de connexion Wifi, sur des lignes du TGV Est et du Thalys. Un service rare et généralement payant, à de rares exceptions près (la première classe du Thalys par exemple).
Publicité
A l'occasion d'un voyage en train, la secrétaire d'Etat au Numérique, Axelle Lemaire, s'est fendue d'un tweet adressé à la SNCF, et sollicite au passage une rencontre pour discuter de la question du Wifi.

Bonnes manières oblige, la SNCF a répondu et accepté la proposition : "Rendez-vous est pris".

Cher, très cher

Mettre en place un tel service a un coût. Sur le principe, la SNCF est tout à fait volontaire pour équiper ses rames, mais elle explique que l'investissement est de 350.000 euros par rame. Un montant à multiplier par 450 pour le généraliser à tous ses TGV. L'addition est salée : 160 millions d'euros, que la SNCF ne peut/veut pas financer seule. 
Si les voyageurs sont demandeurs, l'entreprise se montre prudente, d'autant que la rentabilité des lignes TGV a récemment été épinglée par la Cour des comptes.
De nouveaux investissements coûteux ne viendrait rien arranger à cette situation. Si la SNCF accepte volontiers l'idée d'une rencontre avec le gouvernement, c'est sans doute pour demander à ce dernier qu'il débloque des fonds.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 1:37