Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Collision ferroviaire de Denguin (64) : les plaies sont encore à vif pour les victimes

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Collision ferroviaire de Denguin (64) : les plaies sont encore à vif pour les victimes

Message par choupi91 le Lun 13 Oct 2014 - 11:36

http://www.sudouest.fr/2014/10/13/les-plaies-encore-a-vif-1701915-4107.php

Samedi, le procureur a reçu les victimes de la collision de Denguin. Jusqu’à présent, 39 plaintes ont été déposées et dix victimes se sont constitué parties civiles.

Une soixantaine de personnes a été reçue au Palais Beaumont samedi. © Photo
david Le deodic


«J'ai vu la vitre tomber au ralenti sur mon fils ». Près de trois mois après l'accident de Denguin (le 17 juillet, NDLR) impliquant un TER et un TGV, les plaies sont encore à vif pour les victimes.
Publicité
Une soixantaine de personnes a été réunie par le procureur de la République au palais Beaumont, samedi après-midi.

Une réunion pour « expliquer le déroulement de la procédure pénale » mais également « pour évoquer avec les personnes victimes de préjudices le dispositif d'indemnisation à l'amiable, explique Jean-Christophe Muller. L'objectif était aussi de bien faire comprendre que ces deux procédures n'ont pas de lien ».
Ce dispositif d'indemnisation a été proposé par la SNCF dont les représentants avaient fait le déplacement. Elle propose un système d'indemnisation transactionnelle sous contrôle du procureur qui veillera à « l'équilibre » de la proposition face aux traumatismes subis.
Selon les victimes, cette réunion s'est passée « dans le calme ». Auparavant, elles s'étaient remémorées le jour de l'accident.

70 points de suture

Le 17 juillet dernier, Jean-Marie prend le TER avec ses quatre enfants. Au moment de l'impact, il sert son bébé de 4 mois dans ses bras. Le choc le projette contre la table. La tête de sa fille le heurte violemment. Elle sera héliportée et la première à arriver à l'hôpital. Son plus jeune fils, Kylian sera, lui, transporté par les pompiers.
« On a eu très peur »
Dans la collision, l'enfant s'envole, retombe, « et une vitre lui est tombée dessus ». Kylian a les jambes ouvertes. Ses blessures nécessiteront plus de 70 points de suture. Ses petites jambes marquées de cicatrices en témoignent. Jean-Marie s'en sortira avec un déplacement cervical et une arcade ouverte : « On a eu très peur », lance le papa qui dit aujourd'hui craindre de devoir prendre le train. Le souvenir de l'accident. Toutes les victimes interrogées l'ont précisément. Ce train qui repart et accélère, jusqu'au choc.
« Il faisait chaud, on avait baissé les rideaux, on ne pouvait pas voir la signalisation », raconte Patrick. Il se considère comme « chanceux ». « Mes organes vitaux n'ont pas été touchés par le choc avec la table. À 5 centimètres près. » Il rentrait de son travail et était assis dans le sens de la marche comme la plupart des blessés.
« Je peux dire que je suis passée à deux doigts de la mort. »
Michèle ne se mettait jamais à cette place. Sauf en ce 17 juillet. La décélération rapide la projette contre la table qui lui cisèle l'abdomen : le foie et le pancréas sont touchés. Elle tombera deux fois dans le coma. « Je peux dire que je suis passée à deux doigts de la mort. » Toujours en convalescence, elle doit revoir un médecin dans la semaine pour évoquer une ou plusieurs greffes au niveau de foie. L'urgence pour elle, c'est la guérison : « On n'a rien décidé tant que la justice n'aura rien tranché. »
Jusqu'à présent, 39 plaintes ont été déposées et dix victimes se sont constitué parties civiles.
L'information judiciaire devra dégager d'éventuelles fautes et à déterminer les responsabilités.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Jeu 22 Juin 2017 - 20:44