Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Stop aux actes malveillants à bord du "Train du jaune"

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Stop aux actes malveillants à bord du "Train du jaune"

Message par choupi91 le Ven 10 Oct 2014 - 10:00

http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/10/1969389-stop-aux-actes-malveillants-a-bord-du-train-du-jaune.html


Les actes de vandalisme se multiplient./ Photo DDM


On l'appelle «le train du jaune», en référence à la célèbre boisson anisée. Certains l'ont baptisé le «train de la contrebande», d'autres, excédés, le «train de la misère et des désœuvrés». Pour les contrôleurs de la SNCF, c'est un peu la bête noire. Ce TER, affrété par la SNCF pour le compte de la région, part de Toulouse-Matabiau à 6 h 50 pour Latour-de-Carol via l'Ariège. Mais la plupart des voyageurs s'arrête à l'Hospitalet. De là, un bus les transporte vers le paradis de la détaxe, l'Andorre.

Autant l'aller au petit matin est plutôt calme dans les wagons, autant le retour, à l'heure ou les «fourmis» rapportent des cigarettes ou de l'alcool à leurs commanditaires de Toulouse et d'ailleurs, est agité. «A l'intérieur, c'est parfois hallucinant. Des gens en état d'ivresse avancée, des agressions, des types qui essaient de refiler deux cartouches à des passagers qui n'ont rien. Et qui s'énervent quand on refuse. Une fois, les douaniers cherchaient le propriétaire d'une valise. Personne n'en “voulait”. En fait, elle était pleine de cigarettes» raconte un habitué.
Pour faire cesser les incivilités et les actes de malveillance, environ 300 en 2013, la région, l'État et la SNCF sont convenus de renforcer les contrôles. Des mesures ont été prises en début d'année. Plus de douaniers,présence renforcée de la gendarmerie, de la police, de la PAF. Ces mesures sont efficaces sur l'instant, mais dès que les dispositifs de surveillance sont allégés, les affaires reprennent.
Faute de pouvoir mettre davantage de moyens, le Conseil régional, en charge des transports, pourrait prendre des mesures plus radicales d'ici quelques jours pour stopper ces dérives. Lesquelles ? Mystère. Mais certains évoquent notamment la possibilité de supprimer la liaison en bus vers l'Andorre, manière de rompre la filière d'approvisionnement.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 13:42