Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Henry Garino : «La ligne Carcassonne Quillan, on ne lâche rien !»

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Henry Garino : «La ligne Carcassonne Quillan, on ne lâche rien !»

Message par choupi91 le Mer 8 Oct 2014 - 8:25

http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/08/1967763-henry-garino-la-ligne-carcassonne-quillan-on-ne-lache-rien.html



Henry Garino, Président du Groupe Communiste, Républicain et Citoyen,communique : «L'annonce de la fermeture de la gare de Quillan, faite par la Direction régionale de la SNCF,est en totale contradiction avec la volonté de la collectivité régionale de poursuivre et d'étendre la mesure sociale du train à 1€. Sur la ligne Carcassonne Quillan, l'augmentation du nombre de passagers est de 160%. Il arrive que parfois le train compte plus de 120 passagers pour 86 places assises. Le train à 1€, ça marche, alors que les travaux de régénération de la ligne ne sont pas encore engagés. Ils étaient pourtant inscrits au Contrat de Projet Etat Région (CPER) de 2006-2013. Les études de réalisation sont terminées. Dans le document bilan du CPER 2006-2013, page 115, il est précisé que «les travaux de la phase 1 sont envisagés dans le cadre du futur CPER 2014-2020. «Ce document étant rédigé d'un commun accord Etat Région, nous avons toutes les raisons de penser qu'il engage les parties contractantes. Il devrait donc figurer, dans le prochain CPER, l'engagement de ces travaux avec les crédits correspondants. Pour ce qui concerne la Région, c'est fait : 3,3M€ ont été votés. Réseau ferré de France s'est aussi engagé à la même hauteur. Reste l'Etat qui doit préciser sa position dans le cadre du prochain CPER. Mais des inquiétudes subsistent, sachant que les Contrats de plan sont en baisse. Les enveloppes passeraient de 12,7 Mds à 11 Mds. Il est à craindre que la Région Languedoc-Roussillon voit les crédits d'Etat fortement diminués. Cette situation serait grave de conséquences pour les projets de développement de la région. Plus que jamais on ne lâche rien.»


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017 - 3:38