Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Alsace : un tarif TER pour aller manifester fait polémique

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Alsace : un tarif TER pour aller manifester fait polémique

Message par choupi91 le Lun 6 Oct 2014 - 11:19

http://www.lepoint.fr/societe/alsace-un-tarif-ter-pour-aller-manifester-fait-polemique-03-10-2014-1869226_23.php

Le conseil régional d'Alsace a annoncé un tarif préférentiel dans les TER pour les Alsaciens prévoyant de manifester contre la réforme territoriale.

Photo d'illustration. © Bob Dewel / Only France

Le conseil régional d'Alsace a annoncé vendredi que les Alsaciens prévoyant de manifester à Strasbourg le 11 octobre contre la réforme territoriale bénéficieraient d'un tarif préférentiel dans les TER, une initiative jugée "inacceptable" par l'opposition socialiste. "Face à l'affluence attendue" à cette manifestation, destinée à dire "non" à la fusion des régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardennes, le Conseil régional dirigé par l'ancien ministre UMP Philippe Richert "a décidé de proposer un tarif TER exceptionnel", explique-t-il dans un communiqué.

Ce tarif sera de cinq euros aller-retour, quelle que soit la gare de départ. À titre de comparaison, un aller-retour de Mulhouse à Strasbourg coûte normalement 36,40 euros en tarif plein. Le tarif préférentIel vise à "permettre à tous les Alsaciens qui le souhaitent de se joindre à ce mouvement de protestation", selon la Région.

Le responsable du PS dans le Bas-Rhin, Mathieu Cahn, a dénoncé l'"utilisation indue de fonds publics pour financer une manifestation partisane", un procédé selon lui "inacceptable". "On peut également avoir des doutes sur la légalité même du procédé et nous serons attentifs et vigilants sur ce point précis", a ajouté Mathieu Cahn.

Une collectivité unique


Le président de la région Alsace, qui dans un premier temps avait soutenu le mariage de sa collectivité avec la Lorraine voisine, a changé d'avis lorsque le projet de réforme territoriale a été modifié à l'Assemblée nationale, avec l'ajout de la Champagne-Ardenne au duo Alsace-Lorraine. Toutes dominées par l'UMP, les trois collectivités alsaciennes - la région et les deux conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin - ont en conséquence ranimé en septembre leur projet d'une collectivité unique, pourtant rejeté dans les urnes en 2013.

C'est la "seule [option] alternative" à une fusion imposée avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, plaide la droite locale, qui appelle à manifester massivement à Strasbourg le 11 octobre.

À l'inverse, les 15 députés et sénateurs PS élus dans les deux régions ont réaffirmé mercredi qu'ils soutenaient un mariage à deux entre l'Alsace et la Lorraine.


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 1:44