Tout sur le rail

Histoire du rail en France

Association Les Amis de Didie

Twitter !!

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Mer 18 Mar 2015 - 8:41

Visiteurs !


Compteur Global gratuit sans inscription

Thalys : le passager blessé par balle témoigne

Partagez
avatar
choupi91
Admin

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 55
Localisation : Essonne (91)
Humeur Humeur : Triste !!!!!

Thalys : le passager blessé par balle témoigne

Message par choupi91 le Mer 26 Aoû 2015 - 12:33

http://www.ladepeche.fr/article/2015/08/26/2165438-thalys-le-passager-blesse-par-balle-temoigne.html

Mark Moogalian est une des premières personnes à avoir agi contre Ayoub El Khazzani. Ce Franco-Américain, professeur à la Sorbonne, a réussi à désarmer le terroriste présumé avant d’être blessé par balle par ce dernier. Dans une interview à Paris Match, depuis son lit d’hôpital lillois, Mark Moogalian raconte ce qui s’est passé vendredi dans la voiture 12 du Thalys Amsterdam-Paris.
Le professeur et sa compagne Isabelle jouaient aux cartes, pendant que leur chien dormait sous la table, quand Mark Moogalian a « vu arriver un jeune homme avec un air étrange, qui traîne une grosse valise à roulette », rapporte-t-il. « Il est entré dans les toilettes avec son bagage. C’est bizarre, inhabituel, estime Mark Moogalian. J’ai guetté sa sortie. Mais il s’éternisait. Si bien que j’ai décidé d’aller voir. Je me suis levé. Je l’ai aperçu qui sortait des toilettes, et j’ai vu qu’un autre homme, jeune apparemment, l’avait agrippé par-derrière et tentait de le maîtriser », poursuit-il.
C’est à ce moment que le professeur, n’écoutant que son courage, attrape l’arme des mains d’Ayoub El Khazzani. « On s’est battus. Je ne sais pas comment, mais j’ai réussi à lui arracher la kalachnikov des mains ! », explique Mark Moogalian. Mais, à peine a-t-il fait quelques pas, qu’il reçoit une balle dans le dos. « J’ai entendu le bruit du coup de feu et j’ai senti une gigantesque douleur dans le dos. Je me suis écroulé par terre entre des fauteuils. J’ai lâché l’arme en tombant. Je ne savais pas qu’il avait un pistolet. Il venait de me tirer dans le dos », fait-il encore savoir. L’enseignant voit alors le terroriste présumé s’approcher de lui et reprendre son fusil AKM. « Je pense : "Il va m’achever", et je ferme les yeux pour faire le mort. C’est alors que j’entends quelqu’un qui court dans l’allée. Il passe à toute vitesse devant moi, sans s’arrêter, suivi de quelqu’un d’autre ». Il s’agit du Britannique Chris Norman et de trois Américains : Anthnoy Sadler, Spencer Stone et Alek Skarlatos. Les quatre hommes parviennent à maîtriser Ayoub El Khazzani.
Revenant sur sa grave blessure, Mark Moogalian indique que Spencer Stone, infirmier dans l’armée, a comprimé l’artère touchée, permettant de limiter l’hémorragie. « C’est grâce à lui que je ne suis pas mort », affirme-t-il.

#accidents #incidents #trains #france


_________________
Choupi91

    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017 - 17:46